authorPOINT's flash presentation

PENSER L'ESPACE - DONNER SENS AU LIEU - BIENNALE DE VENISE

« « de l’inoubliable,
je n’ai pas à me souvenir »
André du Bouchet




« Au large de tout ici,
Sans ailleurs,
La rencontre est suspendue hors de soi
Au péril de l’espace,
Dans l’Ouvert.»
Henri MALDINEY










NOUS VOUS PROPOSONS :

depuis 2011, durant l'été, une petite semaine de suspens du quotidien afin de prendre le temps de méditer, penser, approfondir certaines dimensions essentielles de la vie telles le lien, l'expérience limite, la pensée, l'art, la rencontre, l'éveil à soi...

Nous avons tous ressenti dès la première rencontre combien ces moments étaient essentiels, transformateurs, intenses.

D'aucuns ont réservé cette parenthèse dans leur vie et reviennent chaque année cheminer ce qui s'est dévoilé et s'ouvrir à de nouveaux horizons de sens.

En fin de page, vous pourrez découvrir les remarques et interventions des séminaires précédents.

QUID EN 2019

LA BIENNALE DE VENISE

LE THEME :" « PENSER L'ESPACE - DONNER SENS AU LIEU »
Transformer l'Utopie en Eutopie - Pour un transfert d'évidence"


QUAND

du mardi 23 juillet au dimanche 28 juillet 2019 : le séminaire commence le mardi 23 juillet à 18h et se termine le samedi 27 juillet à 23 h.

OU

Venise et la découverte de sa Biennale d’art: Chambre single dans l’hôtel Best Western Bologna**** à Mestre en chambre single. Séminaire réservé à un groupe de 13 ou 14 personnes. 9 personnes sont déjà inscrites. L'hôtel se trouve en face de la gare de Mestre et très proche de l'aéroport Marco Polo. L'hôtel propose une navette.

PENSER L'ESPACE - DONNER SENS AU LIEU

J’organiserai en 2019 le neuvième séminaire d’été et, ce, sans jamais pour autant sombrer dans une quelconque « routine » ou répétition-reproduction. Chaque séminaire espère un jaillissement, une ouverture, un apparaître…

Au fil et dans l’écart des expériences, ce séminaire devient un espace qui se transforme au jour de nos présences en un « Lieu », un « espace-temps » qui suspend la quotidienneté pour questionner nos vies et cheminer « le penser ».

En ayant fondé en 2018 « ArtDo », la voie vers/ de l’Art ( www.artdo.be), j’ai marqué clairement une orientation dans ma vie et une proposition d’ouverture dans les vôtres : "Le propre de l'art, c'est d'ouvrir l'Ouvert" Henri Maldiney

La rencontre de l’œuvre d’art nous arrache de nos attitudes naturelles pour nous projeter hors de la relation sujet-objet dans la rayonance-résonance ,« au large de tout ici, sans ailleurs. » Il rend visible ce qu’il éclaire tout en maintenant un voile de mystère et dès lors, un fond essentiel de pénombre.

L'ART EXISTE LA VIE

Ayant cheminé la pensée d’Henri Maldiney en 2018 dans l’antre d’une propriété viticole, il me semble opportun en 2019 de nous confronter à l’œuvre, de nous mettre en péril au péril-de-la perception-de-l’œuvre, de laisser sourdre de soi un soi qui ne laissait pas encore entendre.

Je me rends depuis plus de dix ans à chacune des Biennales de Venise et y organise régulièrement des séminaires tant l’évènement reste évènementiel c’est-à-dire qu’il questionne le fond provisoire de notre être pour nous ouvrir au sans-fond de l’ex-sister. Je suis certain que le nouveau curateur, à le lire, – Ralf Rugoff – sera à la hauteur tant de ses objectifs que nos attentes.

« Le fil conducteur de la 58ième Biennale – nous dit-il – n’aura pas un thème particulier mais souhaite mettre en lumière dans quelle mesure l’art et notre perception de l’art peut embrasser à la fois la dimension du plaisir et l’esprit critique. L’exposition choisira des artistes qui remettent en question les habitudes installées et explicitent, éclairent ou questionnent notre interprétations ou lecture des objets et des images, de nos comportements et des situations que nous expérimentons. Nous privilégierons les artistes qui offrent une alternative aux idées bien-pensantes en suggérant d’autres voies de compréhension… »

En m’y rendant en mai prochain, je pourrai quelque peu élaguer la pléthore de propositions et vous proposer certains « Aufenhalt », lieux-où-séjourner, lieux où s’arrêter pour méditer ce qui se donne, comment cela se donne et où cela se donne… méditer la phénoménalisation de l’œuvre.

Nous donnerons la parole à des artistes, écouterons la voie de certains exégètes tout en privilégiant aussi des moments de suspens, de vide… C’est à ce titre que nous nous pencherons sur le concept avancé par les avant-gardes de « transfert d’évidence ».

Le transfert d’évidence est le transfert d’un concret a un autre concret, d’une expérience matérielle a une autre expérience matérielle analogiquement identique, qui permet d’éclairer une relation a la valeur, dans un processus proche du rêve… l’activité artistique moderne et contemporaine a pris une dimension philosophique qui est nettement établie par son ultime procédé créatif, celui du transfert d’évidence. Philippe SERS

Quant à Bernard SALIGNON, il nous dit que "Il est des lieux, le seuil en est un, où toutes les figures se donnent et s’effacent, et que nous portons en nous-mêmes, hors mémoire, dans l’oubli ; des lieux qui sont à la fois rythme, temporalisation et célébration de l’articulation ; l’articulation qui ne se voit pas, dit Héraclite, est de plus haut règne que celle qui se voit. Le seuil est donc ce qui ne cesse pas de s’ouvrir, et aussi ce qui ne cesse pas de nous faire accéder à la fermeture.

Le seuil est consentement à la différence. Le seuil est là comme tension. Le seuil est cette forme de pierre venant poser un bout d’horizon, qui convoque ce qu’il déplie, c’est-à-dire monte en puissance vers l’ouvert, tient ouvert l’ouvert."

Je n'en dévoile pas plus.

Vous avez déjà mieux, sinon compris, du moins ressenti l'atmosphère de ce séminaire qui se veut expérientiel.

Le temps de la décantation et du silence est venu pour, dans cette retraite jusqu'à l'an prochain, déployer ce qui deviendra le fond provisoire d'une nouvelle aventure humaine...

LE FORMATEUR :

Ado Huygens,
Docteur en psychologie & phénoménologie clinique
Président de l’Ecole Belge de Daseinsanalyse
Président de la Fédération internationale de Daseinsanalyse
Auteur du livre chez Encre Marine
« Penser l’existence, exister la pensée »
Metteur en scène de Miyabi - Kitanodai Ensemble - Chiba - Japon et fondateur de ArtDo, la voie de l'art : www.artdo.be
INSCRIPTION :

Frais d’inscription pour 2019 :

Vous pouvez vous inscrire dès le 1 janvier 2019 en nous envoyant un mail à dasein.ado@gmail.com pour vérifier s'il y encore de la place. Afin de préserver la fluidité des échanges et un temps pour chacun, nous ne pouvons dépasser 14 inscriptions. Ce seront donc les 14 premières inscriptions confirmées par le versement qui seront prises en compte.( Déjà 11 personnes du séminaire 2018 se sont inscrites exceptionnellement en 2018)

Participation financière pour un groupe de 12 personnes : 1090 € comprenant le séminaire, ma préparation du séminaire, le logement en chambre individuelle tout confort, le petit-déjeuner, les deux entrées à la Biennale, les transports en train de Mestre à Venise et une carte de transport Valporetto pour 3 jours. ( Au-delà de trois jours, c’est une carte 7 jours + 20 €).
Non-compris : les repas, les autres entrées muséales, les transports dans Venise le samedi.

Lorsque vous aurez reçu confirmation par mail de la place disponible, un acompte de 350 € non remboursable est à verser dans la semaine suivante sur notre compte pour confirmer votre réservation
IBAN: BE08 3601 1324 8213
BIC: BBRUBEBB
avec la mention Séminaire d'été 2019.

Prévoyez une assurance annulation car le versement de l'acompte vous lie à verser l'entièreté de la somme due vu que nous avons déjà payé les hôtels à Venise.

Veuillez verser un deuxième acompte de 400 € mi-mai 2019 et du solde de 340 € pour début juillet 2019.

Merci.

_______________________________________

LE THEME DES ANNEES PRECEDENTES :

QUID EN 2018
Pour célébrer les 20 ans de notre centre, nous donnerons la parole à Henri Maldiney, l'homme et sa pensée...
du dimanche 5 août 2018 (10h30)
(vous pouvez arriver la veille)
au vendredi 10 août 2018 (14h)
Moment exceptionnel ; Lieu exceptionnel :une très belle propriété en Alsace au cœur des vignobles composée de 4 entités : 11 chambres, 4 cuisines, 8 salles de bain, 1 piscine, une salle de jeux... Un LIEU... où nous pourrons séjourner et exister la parole d'Henri Maldiney. ( nous reprogrammerons ce séminaire en 2021)

QUID EN 2017
Du 1 au 7 juin...
Exceptionnellement, nous organisons le séminaire en juin autour de la pensée de Heidegger. Un séminaire qui aura lieu tous les 18 mois. Information sur le site dans la rubrique à gauche " Séminaire "Être et Temps", Eveil à soi".

En 2016 du 7 au 11 août. La pensée et la culture japonaise. Les 150 ans d'amitiés belgo-japonaise. Au programme :philosophie japonaise, découverte de la fondation Lussato-Fédier,Cérémonie du thé à Mariémont, les jardins japonais d'Hasselt, la pensée de Nishida, Nishitani, Kimura...

En 2015 du dimanche 19 juillet au jeudi 23 août. A Berlin. ( Le groupe est complet depuis 2 avril)
Thème : " En présence de l'oeuvre d'art,
Eprouver la conversion du regard"
En matinée, nous visiterons les expositions ou les œuvres des grands musées d’art moderne et contemporain : l’ Hamburger Bahnhof , la Neue Nationalgalerie, le musée Berggruen, la collection Scharf-Gerstenberg, la Sammlung Boros, le Guggenheim.
Dans l’après-midi : Partages, descriptions phénoménologiques et lecture des écrits : Husserl, Heidegger, Merleau-Ponty, Maldiney, Klein, Ufan, Tapies, Schiele, Mondrian, Malevitch. Découverte du Mono-Ha et du Gutai.

En 2014 : Du dimanche 3 août 10h. au jeudi 7 août 23h. ( le groupe est complet depuis le 5 mars)
Séminaire exceptionnel car il aura lieu dans le village de montagne où Heidegger à écrit " Être et Temps"
Le thème de ce séminaire sera " Sur le chemin de la pensée" en compagnie de Martin Heidegger.
Le lieu est magique. J'y ai passé trois jours en septembre 2013. Je fus conquis au point de vouloir partager ce moment avec vous. Ce séminaire exceptionnel compte une journée de plus. Il entrelacera promenade réflexive dans la montagne, lecture de textes, méditation... Nous nous centrerons sur les textes de Heidegger :
- Qu'appelle-t-on penser ?
- L'expérience de la pensée
- Que veut dire penser ?
- La dévastation et l'attente, entretien sur le chemin de campagne

En 2013 : ( Le groupe est complet depuis le 22 mars)
Du jeudi 18 juillet 2013 à 10h30
Au lundi 22 juillet 2013 à 17h00.
(vous êtes le - la bienvenu(e) dès le mercredi 17 entre 19h et 20h)
Le thème sera " La phénoménologie du lien". Phénoménologie : "revenir à la chose elle-même", prendre le temps de laisser se déployer le sens à même ce déploiement, ne pas juger trop vite, comprendre trop vite. Ce auprès de quoi nous allons séjourner, ce vers quoi nous tendrons l'oreille et tous nos sens : le lien, l'attachement, l'affection, l'amour, le détachement,l'indifférence, la passion, la haine, la destructivité...

En 2012 (Le groupe est complet au 28 mars) Si elle vous intéresse, veuillez directement téléphoner à Ado Huygens au + 32 (0) 475 714 120.
Du samedi 11 août 2012 à 10h30
Au mercredi 15 août 2012 à 17h00
(vous êtes le-la bienvenu(e) dès le vendredi 10 entre 19h et 20h)
Le thème est " L'expérience limite : celle que l'homme peut éprouver, celle du phénomène : du Rien à la saturation en passant par l'abstraction."

En 2011 ( Le groupe est complet)
Du mercredi 20 juillet 2011 à 10h30
Au dimanche 24 juillet 2011 à 18h00.
Thème : Initiation à la phénoménologie et à la compréhension du "Dasein" heideggérien.

Depuis sa fondation en 1998, notre Centre et Ecole Belge de Daseinsanalyse, prolongeant le groupe de phénoménologie clinique du Pr. Paul Jonckheere, a exclusivement proposé une formation longue et exigeante aux professionnels de la santé.

Chacun de ces week-ends nous a révélé combien les mots, la pensée, la philosophie en général, la phénoménologie clinique en particulier, nous permettent de mieux relier les différents événements de notre vie, de leur donner du sens.

De tous les étants, de tout ce qui est là dans le monde, l’homme se distingue. Cette distinction mérite d’être pensée, réfléchie. Dans la tradition philosophique, un penseur se démarquera en dévoilant sans cesse l’être de l’étant-homme : Martin Heidegger . Il n’aura de cesse d’interroger l’Être et de comprendre celui pour qui "il y a va en son être de cet Être"...

Da-sein , être-le-là… ainsi le nommera-t-il pour souligner ses caractéristiques les plus propres : l’existence, la présence, sa relation et ouverture fondamentales à l’Être.

Cette recherche de toute une vie deviendra la Daseinsanalytik dont l’œuvre phare est « Etre et Temps » en 1927 : un livre d’une richesse inouïe qui ouvre un horizon nouveau.

Cette question de l’Être aura besoin d’une méthode que le penseur trouvera auprès de son propre maître E. Husserl : la phénoménologie .

Découvrant ces textes et cette pensée, le Dr. Binswanger, psychiatre, peut enfin donner à la psychiatrie l’élan qui lui manque. Il fonde ainsi dans les années 40 la Daseinsanalyse . Elle s’intéresse à la manière d’être-au-monde du patient, à ce qu’il vit et éprouve. C’est pourquoi, au-delà d’échanges conceptuels, il s’agit de s’intonner, de s’accorder, d’éveiller l’atmosphère.

Le Daseinsanalyste s’intéresse aux traits fondamentaux de l’être-homme, à ses existentiaux : sa spatialité, sa temporalité, sa corporéité, sa manière d’être avec les autres dans le monde commun, son humeur, son historicité, son être-pour-la-mort et le déploiement dans la liberté de toutes les valeurs qui lui permettent d’exister. En allant à l’essence des choses, la Daseinsanalyse interroge le fondement de ses perceptions en s’essayant à la réduction phénoménologique : mettre entre parenthèses ses croyances, ses vérités et évidences qui pré-orientent, voire polluent nos perceptions.

Si nous naissons homme, il nous faut néanmoins exister ces possibilités infinies qui nous habitent.

La rencontre ultérieure de Heidegger avec le Dr. Boss prolongera le travail initié par Binswanger pour en déployer les assises cliniques et psychothérapeutiques. La relève fut ensuite assurée par le Dr. Fidel Condrau. Le président actuel de la Fédération Internationale de Daseinsanalyse est le Dr. Ado Huygens, fondateur de l'école Belge de Daseinsanalyse. Il entrelace la pensée heideggérienne avec celle des éminents japonais qui ont rencontré Heidegger in illo tempore ou s'en sont inspirés pour transcender leur propre cheminement : Nishitani ( et son maître Nishida), Watsuji, Watanabe... Ne concevant pas cette approche sans un cheminement pratique ( Dô), c'est ceux de l'art et de la cérémonie du thé qu'il a privilégiés.

La pensée, le cheminement nous demande en amont de nous arracher du quotidien, de nous permettre d’ouvrir un espace-temps privilégié.

Pré-requis de ce séminaire : la création d’un Lieu - Basho où nous pouvons écouter et comprendre différemment notre relation au monnde.
Ses fondements : un entrelacs continuel de vécus ( Erlebnis), de pensées, de partages et… de silence.
Son objectif : un éveil à soi...

Pas à pas, nous pourrons prendre conscience que tant le philosopher que l’art participe d’une ouverture-au-monde qui se traduit par un cheminement, une écoute, une méditation, un partage de ce qui permet aux hommes de se déployer et d’éprouver l’essence des éléments qui le transcendent : la résonance, la connaissance, la spiritualité.

Le thème de l'année 2019 sera " Penser l'espace - Donner sens au lieu : transformer l'Utopie en Eutopie… à la Biennale de Venise"

Au plaisir de nous y retrouver,...

  1. «L'art : un néant qui se résout en infini après être passé par le fini, le concret, l'immédiat»
    Antonin Artaud
  2. « COMPRENDRE ? : C’est une façon éminente et originaire d’être "le là" de ce dont il retourne dans l’événement sans préalable de l’apparaître. Apparaître, c’est se manifester en soi-même dans l’Ouvert…, c’est s’ouvrir dans la déchirure de sa propre opacité et surgir dans le jour de la déchirure : l’Ouvert…. Apparaître de cet étant singulier pour lequel il y va de son être dans cet être même.»
    Henry MALDINEY
  3. « Le transfert d’évidence est le transfert d’un concret a un autre concret, d’une expérience matérielle a une autre expérience matérielle analogiquement identique, qui permet d’éclairer une relation a la valeur, dans un processus proche du rêve».»
    Philippe SERS
"Le lien entre espace et lieu
C'est l'homme, être fondateur de lieux"
Henri Maldiney

« Il me faut voir, revoir, sans prévoir ; je me trouve entouré de ces oeuvres, suspendu à elle qui devraient me dire le point de nuit où s'origine le regard »
Alain BONFAND

« Être - Oeuvre : Installer un monde... " Heidegger